Comme souvent les statues

0210

New product

13,60 CHF

-15%

16,00 CHF

Libraires, commandez ici !

Comme souvent les statues - 168 pages - Fiction

Un vidéaste douteux, Gilles, accepte pour l’été l’invitation de Barnabé, écrivain fameux, dont il se prépare à épouser la fille, Irène, une attardée mentale aux réactions magnifiquement imprévisibles. Ils partent pour la Corse où les attend une vieille bâtisse aux allures de château de cartes.

Autour d’eux apparaissent de nouvelles silhouettes : s’avancent ainsi Stella, une musicienne opaque, accompagnée de ses parents; ferment la marche Lucie et Cybèle, deux sœurs si proches qu’on s’adresse parfois comme à une personne unique, qu’on nomme alors Lucibelle.

Lucie, une petite fille au physique ingrat et à la voix abîmée, observe du haut de son enfance un monde qu’elle lit au moyen d’une grille très personnelle ; Cybèle, à qui ses vingt ans et une beauté aussi banale qu’efficace offrent des possibilités interdites à sa benjamine, s’installe discrètement dans le paysage ; elle tracera pour Gilles des trajectoires inattendues en imaginant pour lui d’étranges destins.

De son côté, Barnabé tente de dompter un roman rétif. Il faut surtout compter avec Stella et sa musique… Chacun à sa manière, chacun de son côté, s’en prend à la réalité. Un jeu périlleux, qui provoquera d’inattendues dérives aux violentes conséquences. Dans le château de cartes, triste comme les pierres…

‘Surprenant, poétique, profond... les Faquailliens nous transportent dans les dédales de toute la complexité de l’être humain’

Aurélien NEVERS

C’est pour la radio qu’Aurélien Nevers a commencé à écrire; quelques textes brefs, destinés à nourrir la partie « fiction » d’une émission hebdomadaire qu’il produisait. Par la suite, sa première pièce, intitulée « Immortel », a retenu l’attention de l’un des derniers mécènes du théâtre, Serge Lannes, qui l’a reçue - et soutenue - dans sa petite salle du XXème arrondissement.

A suivi une autre pièce, « Irène des neiges », représentée au théâtre Jean Dame et qui, sous une forme plus aboutie, reçut un avis favorable du comité de lecture d’un important théâtre public, La Criée, à Marseille.

Son premier roman « Mise au point sur l’infini » (Editions Le Manuscrit), est un livre épistolaire, sélectionné et défendu par l’équipe de Zededicace.

Aurélien Nevers a également écrit et réalisé, quelques courts-métrages, dont certains ont été récompensés en festivals : Prix du Jury à Villeurbanne, Meilleur scénario lors du Mobile Film Festival présidé par Jan Kounen et Claude Lelouch.

Aurélien Nevers n’est pas de ces écrivains témoins de leur temps. Tour à tour auteur dramatique, romancier, vidéaste, il déroule nonchalamment ses intrigues dans des zones incertaines, brumeuses, peuplées de personnages inhabituels qui se croisent, s’étreignent ou s’entrechoquent. En découlent des situations terribles ou exaltantes. Ou les deux à la fois.

Comme souvent les statues est son deuxième roman.

Portrait4couvsigne.png

29 autres produits dans la même catégorie :